Technologies clés pour 2025

Les technologies clés pour 2025 sont en grande partie déjà là, mais implémentées pour la plupart à très petite échelle. Elles représenteront plus de 2 200 milliards EUR de revenus directs en 2025, pour une croissance annuelle moyenne de 16 %. Ces revenus n’incluent pas les développements internalisés par certains acteurs, qui les utiliseront pour se différencier.

Un focus historiquement sur les infrastructures et les interfaces…

Le paysage des technologies clés est en forte évolution. La période récente a été surtout marquée par le développement d’infrastructures (cloud, réseau…) et de nouvelles interfaces numériques (applications mobiles, réseaux sociaux, écrans/affichage de contenu…) désormais considérées comme acquises. Ces deux grandes tendances répondaient à une logique de connecter toutes les personnes à Internet et vont perdurer via la 5G et, dans une moindre mesure, la blockchain.

… et désormais sur les machines intelligentes et interconnectées

Le paradigme pour 2025 est toutefois différent, en proposant un environnement automatisé de machines intelligentes interconnectées. Les technologies clés seront ainsi logiquement l’intelligence artificielle, l’Internet des objets, la robotique, la cybersécurité et le big data, des technologies finalement toutes relativement anciennes, capables de tirer parti des infrastructures (échange de données) et des interfaces (capture de données) déjà déployées.

Les évolutions pour 2025 visent à dépasser le simple cadre digital classique, en basculant vers le “phygital”, mixant environnements physiques et numériques. Le numérique s’impose ainsi dans toutes les industries verticales, y compris pour les composantes qui ne seront jamais numérisées.  La mise en œuvre du paradigme “phygital” nécessite des logiciels pour l’automatisation et des composants matériels assurant la passerelle entre numérique et objets traditionnels. Les technologies logicielles valorisant et gérant les données sont déjà relativement matures, techniquement et commercialement, faisant désormais effet de levier sur les interfaces de nouvelles solutions “phygital” (réalité augmentée, réalité virtuelle, assistant virtuel, wearables…).

En revanche, les technologies matérielles restent peu développées commercialement, le plus souvent cantonnées à des marchés B2B ne créant pas les conditions pour une diffusion à grande échelle. C’est donc autour des composantes matérielles que les acteurs du numérique concentrent désormais leurs efforts d’innovation, y compris autour de technologies futuristes, voire improbables (terminal d’analyse du cerveau, implants, ordinateur quantique…).

L’innovation centrée sur les enjeux matériels peut rebattre les cartes

Si les acteurs OTT dominent aujourd’hui les chaînes de valeur du numérique grâce à leurs briques technologiques logicielles (notamment le big data et l’intelligence artificielle, utilisés essentiellement en interne), ils pourraient être remis en cause avec de nouveaux matériels, Ceci explique leur politique de diversification vers les terminaux, les objets et même parfois les magasins physiques.

 
Les 15 technologies clés du numérique pour 2025
Note: Targeted interwiews with representative from digital industry
Source : IDATE DigiWorld in "Innovation 2025"
 
Le cloud sera encore la locomotive du marché des technologies en 2025