Digital China

La Chine n’est plus le pays de la fabrication à bas coût et des copies. Desservant aujourd’hui un vaste marché domestique, comparable à celui de l’Europe, les principaux acteurs chinois du numérique semblent les seuls à pouvoir rivaliser avec leurs homologues nord-américains. Leurs ambitions s’étendent peu à peu au-delà des pays émergents, vers les marchés développés, notamment dans les secteurs de l’e-commerce et de la FinTech.

La Chine a déjà dépassé l’Europe dans le numérique

La Chine est devenue, en quelques années seulement, une véritable superpuissance numérique, avec des marchés télécoms, Internet et des contenus plus importants que l’ensemble de ceux de l’Europe des cinq. La Chine est le pays le plus avancé sur le marché numérique grand public, en termes de solutions de communication (avec aux premiers rangs QQ et WeChat), d’e-commerce et d’applications de paiement associées (Alipay et WeChat Pay).

La dynamique du marché devrait se poursuivre, avec l’avantage de la taille du marché, combinée à une croissance économique encore forte et à un environnement réglementaire favorisant le développement du marché domestique (en particulier les marchés Internet). L’adoption généralisée du FTTx et les plans de déploiement rapide de la 5G permettront également à la Chine de tirer les marchés du numérique. Soutenu par un large plan de financement national, le pays fait déjà figure de pionnier en matière de villes connectées et de réseaux intelligents. L’essor de l’IoT va également bousculer les marchés verticaux, à l’instar de l’automobile et du transport.

La Chine est l’un des rares pays à disposer de son propre écosystème numérique

Sur cette base, l’innovation locale va constituer un puissant levier de développement du numérique en Chine. Le principal facteur de différenciation de la Chine est son ancrage sur un écosystème domestique, avec les BAT (Baidu, Alibaba et Tencent) qui donnent au numérique une tonalité locale. Leur nouveau modèle, avec pour leader WeChat, qui intègre paiement mobile, m-commerce et réseau social sur une seule application, a rencontré un succès considérable en termes de monétisation de plateforme. Tiré par Alibaba, le marché chinois de l’e-commerce dépasse déjà le marché nord-américain en termes de volume de transactions ; il continuera de stimuler les innovations, en particulier dans le secteur de la FinTech, porté par le paiement mobile et les solutions de prêts en ligne soutenues par sa filiale Ant Financial.

Les acteurs chinois du service partent progressivement à l’international

Avec d’importantes quantités de liquidités disponibles, les BAT vont maintenir leur expansion à l’international, même si le marché intérieur, qui représente plus de 90 % de leurs revenus, demeure leur principal champ de bataille. Les pays émergents restent la cible principale des BAT pour exporter leurs services existants. Ils conquièrent également les marchés développés comme les États-Unis et l’Europe, où ils ciblent en premier lieu les touristes chinois avec WeChat Pay et Alipay, puis la clientèle locale, comme c’est déjà le cas au Japon. En outre, en dépit des écarts avec leurs concurrents occidentaux dans les secteurs du cloud, de l’intelligence artificielle ou du big data, les acteurs chinois ambitionnent de rattraper leur retard par de lourds investissements et l’acquisition d’entreprises innovantes, en Chine comme à l’étranger.

 
La Chine dépasse les économies avancées sur certains marchés numériques grand public
 
Les grands acteurs chinois du numérique maintiennent un haut niveau d'investissement, en Chine comme à l'étranger
Principaux investissements et acquisitions de Tencent et Alibaba