E-commerce

La part de l’e-commerce dans le total des ventes de détail continue de croître. Elle a passé le seuil des 10 % au niveau mondial. Les achats en ligne se font fréquemment à partir de terminaux mobiles. La vente multicanal n’est désormais plus l’apanage des détaillants physiques. Amazon et Alibaba ciblent également les magasins physiques, avec une stratégie agressive d’investissements.

La croissance s’accélère…

Le marché mondial de l’e-commerce de détail enregistre une croissance soutenue. Il est estimé à environ 2 800 milliards EUR en 2017, et devrait atteindre 4 300 milliards EUR en 2021 (+11,4 % en moyenne par an). La Chine et les États-Unis maintiennent leur position de leaders du marché, totalisant plus de la moitié des ventes d’e-commerce dans le monde. Alors que la croissance de la consommation va bientôt arriver à saturation dans les pays développés, elle va se poursuivre à deux chiffres dans les pays émergents, grâce à l’élargissement de l’accès Internet et de la pénétration mobile et grâce à l’augmentation des revenus de la population de ces régions. L’Asie/Pacifique et l’Amérique latine afficheront ainsi un taux de croissance annuel moyen supérieur à 14 % sur la période.

… autour notamment du mobile…

La part du m-commerce dans l’e-commerce atteint 35 % au niveau mondial. Le m-commerce poursuivra sa croissance à deux chiffres dans les années à venir. Les consommateurs des pays émergents l’ont déjà adopté, en avance sur les pays occidentaux. En Chine, plus de la moitié des achats d’e-commerce sont faits via les terminaux mobiles. L’Inde est à l’évidence un autre pays où le potentiel du m-commerce est énorme, avec 10,3 milliards EUR de revenus en 2017. La vente dans les magasins traditionnels et l’Internet fixe sont peu développés en Inde ; le m-commerce devrait y poursuivre sa croissance à un taux annuel moyen remarquable de 28 % sur la période.

… et plus généralement de l’omni-canal

L’approche multicanal est devenue indispensable, pour les acteurs de l’e-commerce comme pour les détaillants traditionnels. Nouvelle étape, l’e-commerce se déplace offline, le but étant de combiner e-commerce et commerce traditionnel pour un parcours d’achat optimal qui garantisse la meilleure expérience client possible, du choix des articles à leur retour, et ce quel que soit le canal adopté par le consommateur.

Amazon et Alibaba encore un peu plus à la pointe de l’innovation

Amazon s’est développé dans le commerce traditionnel avec l’acquisition de Whole Foods Market et le lancement d’Amazon Go, le supermarché sans caisse. Alibaba a inauguré Tao Café, le magasin sans personnel, et a ouvert dix supermarchés Alibaba Hema en Chine. À une époque où se combinent les expériences d’achats online et offline, le paiement mobile est devenu incontournable. Les clients d’Amazon Go et de Tao Café accueillent très positivement l’expérience sans caisse dans la mesure où elle leur permet d’éviter les longues files d’attente.

 
Les transactions d'e-commerce sont de plus en plus effectuées sur mobile
 
La région Asie/Pacifique continue de dominer le marché de l'e-commerce