Services informatiques

La transformation digitale des entreprises nourrit le marché des services informatiques qui affiche désormais, et sans doute à moyen terme, une croissance annuelle supérieure à 5 %. Les chantiers qui se multiplient pour les acteurs du secteur n’ont d’égal que les défis que ces derniers doivent relever.

Un marché nord-américain très dominant

Le marché mondial des services informatiques et des logiciels a crû de 5,7 % en 2017, à 1 167 milliards EUR. L’Amérique du Nord concentre encore près de la moitié de la demande mondiale en valeur (47,2 %) et connaît d’ailleurs une dynamique légèrement supérieure à la moyenne. L’Europe et, dans une moindre mesure, l’Asie/Pacifique progressent moins rapidement. Sur le plan industriel, on retrouve en corollaire une domination toujours marquée des groupes nord-américains même si, au-delà du trio de tête, les origines des leaders sont beaucoup plus diverses. En définitive, l’industrie du logiciel est par essence internationale. Celle des services, réputée plus locale, a néanmoins engendré des groupes d’envergure mondiale qui adaptent des solutions globales aux besoins spécifiques de leurs clients. Mais pour ces raisons, le secteur reste aussi très atomisé, constitué de milliers de sociétés en prise directe avec les besoins de clients locaux. En France par exemple, Syntec Numérique ne rassemble pas moins de 2 000 membres, pour l’essentiel SSII et éditeurs de logiciels.

Une industrie portée par la transformation digitale des entreprises

L’activité du secteur reste animée partout dans le monde par la transformation digitale des entreprises : les technologies de l’information, et en particulier la couche services, sont utilisées de plus en plus largement pour optimiser et remodeler les offres et les modèles économiques ainsi que les structures industrielles qui les portent. Les problématiques sont poussées toujours plus loin, au fur et à mesure que le numérique se diffuse dans les fonctions de l’entreprise, avec un souci croissant d’anticipation et de cohérence. Pour le court/moyen terme, les analystes de PACS retiennent dix tendances clés dans les développements qui accompagneront la mutation des entreprises. Les trois premières portent sur l’amélioration des process : l’intelligence artificielle et le deep learning pour l’aide à la décision, l’automatisation pour optimiser les coûts, l’architecture IoT du futur pour gagner en réactivité et flexibilité. Trois autres tendances adressent les questions de sécurité : le multi-cloud ou plutôt le contrôle d’environnements potentiellement non contrôlés, la sécurité autour du cloud, la blockchain comme outil de protection des échanges (contrôle et traçabilité des flux). Une tendance plus isolée, mais tout aussi complexe, est la mobilité du futur avec son lot de chantiers techniques (autour des données mais pas seulement) et industriels. Enfin, les trois dernières dimensions visent la simulation : le digital twin, pour suivre “en parallèle” toutes les phases du cycle de vie d’un produit, le DevOps as a Service pour apporter de l’agilité dans le développement et la mise en exploitation d’un produit, les expériences immersives via notamment la réalité augmentée.

 
Le marché des services IT porté par la transformation digitale
 
Au-delà du trio de tête, trusté par les groupes nord-américains, l'industrie des services informatiques et des logiciels est très diffuse géographiquement
* fiscal year ended June 30, 2017
** fiscal year ended May 31, 2017
*** fiscal year ended Aug. 31, 2016
**** fiscal year ended March 31, 2017
***** fiscal year ended Sep. 24, 2016
Source: IDATE DigiWorld