Les marchés du DigiWorld par secteur

La croissance des différents secteurs du DigiWorld a oscillé en 2017 entre 1,1 % pour les services de télécommunications et… 15,7 % pour les services Internet ! Entre les deux, les services IT et les marchés des contenus numériques ont gagné chacun autour de 6 %, un peu moins pour les premiers, un peu plus pour les seconds.

Nous avons choisi à partir de cette année de circonscrire les marchés du DigiWorld aux activités de services numériques. Les équipements et terminaux qui en constituent le support ne sont désormais plus valorisés en tant que tels. Ils sont toutefois pour l’essentiel des “composants” des solutions proposées par les fournisseurs de services ; ils en constituent des biens intermédiaires, intégrés de fait dans la valeur ajoutée. Ainsi en est-il des équipements de réseaux pour les opérateurs télécoms, des serveurs pour les sociétés de services informatiques ou encore des matériels de production ou de diffusion pour les acteurs de l’audiovisuel.

Une valeur encore concentrée autour des services informatiques et des services télécoms

Des quatre grands secteurs que nous analysons, deux concentrent plus des deux tiers de la valeur et ont en 2017 un poids à peu près égal : les services informatiques et logiciels d’un côté (34,5 %) et les services de télécommunications de l’autre (34,7 %). À la faveur d’une dynamique beaucoup plus soutenue, les premiers prennent l’ascendant dès 2018. Les deux autres segments, contenus numériques et services Internet, se partagent le gros quart restant, avec un poids encore légèrement plus fort pour les contenus numériques (16,8 %) ; mais les services Internet (14,1 %) gagnent rapidement du terrain.

Des performances portées avant tout par des facteurs internes à chaque secteur

Les tendances, contrastées, de chaque segment ne sauraient pour autant se résumer à des transferts de valeur. Ainsi, s’il est vrai qu’une partie des revenus des services de télécommunications s’est évanouie avec l’arrivée des services OTT, une autre partie, sans doute plus importante encore, a été détruite du fait de la concurrence à laquelle les opérateurs se sont livrés entre eux, à coups de guerre des prix, d’offres d’abondance…

À l’inverse, l’économie des services de contenus s’est transformée avec la dématérialisation des supports et la délinéarisation des programmes, mais les revenus de production et de distribution ont continué de progresser à un rythme soutenu. Si les revenus de la publicité migrent vers les plateformes Internet, ils ne le font que progressivement et, pour la télévision du moins, les recettes que les chaînes en tirent continuent d’augmenter, de même que la Pay-TV poursuit sa croissance.

Les services informatiques, enfin, évoluent vers le cloud et les offres XaaS, accompagnant plus largement leurs entreprises clientes dans une transformation numérique qui s’étend peu à peu à toutes leurs activités.

 
Les services télécoms perdent du poids régulièrement
 
Les services IT et logiciels en passe de devenir le premier secteur du DigiWorld