L’Internet industriel

D’ici à 2025, le secteur industriel et logistique aura déployé plus de 500 millions d’objets connectés. Ce déploiement massif aura des impacts majeurs sur toute la chaîne de valeur, entraînant d’importants gains de productivité (qui pourront représenter 5 à 8 % des coûts totaux de fabrication) et l’émergence de nouveaux modèles économiques.

Une transformation complète des processus industriels

La transformation des processus industriels induite par l’IoT, souvent qualifiée de 4e révolution industrielle, impactera l’ensemble du processus manufacturier. Elle s’appuiera sur des modifications des infrastructures de production (“Smart factory”) mais aussi sur de nouvelles possibilités de produits et services et sur une évolution des relations clients. De nouvelles technologies de connectivité (notamment LPWA et 5G) sont utilisées, permettant de nouveaux usages grâce à la connexion des outils de production, des employés et des produits finis. Mais la connectivité ne suffit pas ; l’un des principaux défis consiste à lui donner un sens, en ayant recours aux technologies analytiques (big data) et à l’intelligence artificielle.

De nombreuses initiatives et une forte croissance

Reconnu par les géants de l’automatisation et de l’ingénierie comme une transformation clé, soutenu par différentes initiatives nationales et internationales (Industry 4.0 ou Industrial Internet Consortium (IIC)), l’Internet industriel se développera fortement au cours de la prochaine décennie, avec une croissance du marché attendue de 19 % en moyenne par an sur la période 2015-2025.

Des propositions de valeurs transformées

L’Internet industriel entraînera également une transformation des modèles économiques. L’essentiel de la valeur se transfère des activités manufacturières vers les activités de R&D et de design, et vers les services avant et après-vente. De nouveaux modèles axés sur le Manufacturing-as-a-Service ou le Product-as-a-Service se développent (on pense notamment à Michelin avec “Fleet Solutions” ou Rolls-Royce avec “TotalCare” (Jet engine-as-a-Service). L’Internet industriel offre également d’autres opportunités telles que la remontée de certains acteurs des industries verticales dans la chaîne de valeur pour prendre un rôle de plateforme et adresser de nouveaux marchés (à l’exemple de Predix de General Electric), ou la monétisation des données.

Une tendance de long terme et des défis importants

L’adoption de cette tendance va demander du temps. Elle nécessite non seulement l’engagement des leaders de l’industrie mais aussi leur collaboration autour des initiatives de normalisation, l’amélioration de la sécurité et de la fiabilité des technologies, ainsi que des efforts ciblés sur les compétences de la main-d’œuvre et les changements organisationnels.

Le développement de l’Internet industriel varie également selon les cas d’utilisation. Certains sont déjà en cours de déploiement (la maintenance prédictive, la gestion d’actifs, la main-d’œuvre connectée), tandis que d’autres (l’analyse des données à grande échelle, l’intégration de la chaîne de valeur, les produits connectés, l’automatisation) connaîtront une adoption plus lente.

 
La région Asie/Pacifique montre la voie
 
Un nouveau modèle de revenus basé sur la récurrence
Des produits aux services : évolution de la relation client
Source: IDATE DigiWorld in ''The industrial Internet''