Marchés TV et vidéo

En dépit d’une évolution rapide des usages qui profite largement au secteur de la vidéo à la demande, le marché de la télévision demeure porteur et continue d’observer une croissance à la fois en nombre de foyers et en revenus. La concurrence de l’OTT devrait cependant ralentir sensiblement sa progression dans les années à venir.

La consommation à la demande tire la croissance dans un marché dominé par la TV linéaire

Le secteur audiovisuel dans son ensemble continue sa progression, malgré les menaces qui pèsent sur le segment de la télévision traditionnelle. Entre 2013 et 2017, les revenus totaux ont ainsi augmenté à un rythme annuel moyen de 4,3 %, tirés par la consommation à la demande (+32,7 % par an). Plus modeste, la croissance du marché TV s’est établie à 2,3 % en moyenne annuelle sur la même période. Les perspectives demeurent positives, avec une progression moyenne attendue de 4,2 % par an d’ici à 2021. Le marché devrait alors s’élever à 546 milliards EUR, dont 80 % devraient provenir de la télévision linéaire et 20 % de la consommation à la demande, contre respectivement 88 % et 12 % en 2017.

Moteur de la croissance TV ces dernières années, la TV à péage s’essouffle face à l’OTT

La télévision à péage est très largement à l’origine de la croissance du marché TV (+3,2 % par an). Les recettes publiques évoluent faiblement à l’échelle mondiale (+0,9 %), de même que les recettes publicitaires (+1,5 %), dont le dynamisme observé dans certaines zones en développement est masqué par l’atonie des principaux marchés. L’évolution du marché TV devrait cependant être ralentie par le développement de l’OTT, qui devrait impacter en particulier le marché de la télévision payante. Les services peu onéreux proposés en ligne obligent en effet les bouquets payants à adapter leurs offres en tirant les prix vers le bas. La croissance de ce segment devrait ainsi tomber à +1,8 % en moyenne par an d’ici à 2021.
Tous les segments de la vidéo à la demande devraient continuer de progresser, mais c’est clairement l’OTT le premier moteur de cette croissance (+20,5 % par an d’ici à 2021 contre +9 % pour les services managés). Avec 108,6 milliards EUR de revenus, l’OTT devrait ainsi représenter plus de 90 % des recettes de la vidéo à la demande à cette date.

Câble et IPTV s’imposent progressivement face au broadcast terrestre et satellite

Du côté de l’accès, le nombre de foyers TV continue d’augmenter à l’échelle mondiale, passant de 1,64 milliard en 2017 à 1,72 en 2021. D’ici là, la quasi-totalité de l’accès TV aura été numérisée (96 %) et deux tiers de la population accédera à une offre de télévision payante. Le câble et le satellite devraient quasiment faire jeu égal en termes de pénétration dans les foyers (respectivement 33 % et 31 %), de même que la télévision terrestre et l’IPTV (respectivement 18,6 % et 17,5 %). L’accès filaire (câble et IPTV) devrait alors devancer de peu l’accès hertzien (terrestre et satellite), facilitant la consommation de vidéo à la demande directement sur le téléviseur principal.

 
Les États-Unis continuent de dominer le marché en valeur
Ventilation des recettes audiovisuelles dans le monde en 2017
North America
181.7 billion EUR
Europe
111.6 billion EUR
Asia/Pacific
120.0 billion EUR
Latin America
38.7 billion EUR
Africa/Middle East
10.8 billion EUR
Public funding
Advertising revenues
Pay-TV revenues
On demand video on managed networks
OTT on demand video
 
Le poids des accès filaires dans l’hémisphère nord
Ventilation des modes d’accès à la TV linéaire sur le poste principal en 2017
North America
130.1 million TVHH
Europe
314.1 million TVHH
Asia/Pacific
882.7 million TVHH
Latin America
150.6 million TVHH
Africa/Middle East
161.1 million TVHH
IPTV
Cable
Satellite
Terrestrial