Intelligence artificielle

Débloquer des capacités sans précédent pour les industries

par Emarildo BANI

La croissance du marché de l'IA est due à l'adoption croissante de l'automatisation dans les processus industriels et à l'utilisation d'applications et de services basés sur le cloud. L’IA est la technologie qui cristallise toutes les attentions à cause de ses impacts à grande échelle dans toutes les industries ; elle mobilise tous les gouvernements.

L’IA prend enfin son essor

Les revenus mondiaux liés à l’intelligence artificielle devraient atteindre 31,2 milliards USD d’ici 2025.  L’IA est devenue partie intégrante de toute stratégie numérique d’entreprise et est déjà utilisée dans une grande variété d’applications. Dans des environnements industriels comme l‘automobile et l’assemblage, elle est déjà très répandue. L’IA est une discipline ancienne qui profite d’un regain d’intérêt depuis quatre à cinq ans grâce aux nouvelles technologies : reconnaissance vocale et faciale, traitement du langage naturel, apprentissage automatique et apprentissage approfondi (deep learning). Ce dernier suscite en particulier un grand intérêt grâce à ses applications complexes basées sur des formats multimédias (texte, image, son). Selon McKinsey & Company, environ 70 % des entreprises devraient adopter l’IA d’ici 2030.

Le marché de l'intelligence articielle va décupler en six ans

Évolution du marché mondial de l'intelligence articielle pour les entreprises

Source : Statista

Une prise de contrôle de l’IA par les géants de l’Internet

Depuis l’acquisition de Siri en 2010 par Apple, les géants de l’Internet ont fortement investi dans l’intelligence artificielle, par le biais de partenariats stratégiques et d’acquisitions. Les développements actuels voient les grands acteurs de la Tech tels que Microsoft (Azure Cloud), IBM, Google (Google Cloud Machine Learning, DeepMind) et Amazon (AWS, Alexa) investir des sommes considérables pour intégrer l’IA dans les services de cloud et dans les assistants vocaux. Ces services sont soutenus par l’offre “Analytics-as-a-Service” et permettent aux utilisateurs de développer et d’exécuter rapidement des applications intelligentes.

Tous les grands pays numériques sont dans la course

Les États-Unis sont actuellement en tête concernant les projets d’IA, essentiellement grâce au secteur privé. Par ailleurs, la Chine a réalisé des progrès évidents (notamment sur la reconnaissance faciale) et dépasse les pays européens en matière d’adoption de l’IA. L’Europe est en retard, avec des fonds privés souvent modestes et un financement des gouvernements européens inférieur aux budgets alloués par les États-Unis et la Chine. La Commission européenne a pour objectif de créer des centres de recherche en IA et des hubs numériques dans toute l’Europe, et de porter le financement des initiatives en IA à 4 milliards EUR par an à partir de 2020. Dans le même temps, les initiatives nationales se multiplient, en se focalisant sur les secteurs traditionnels locaux les plus différenciants (santé et transport en France, industrie lourde en Allemagne…) pour contrer les géants du numérique.

Les fonds publics soutiennent les filières locales d'excellence

Priorités nationales autour de l'intelligence artificielle financées par le secteur public

schema
Source : IDATE DigiWorld in "National AI Strategies"

Les nouveaux paradigmes technologiques permettent à l’IA d’être enfin disruptive

Le marché des services à la clientèle devrait connaître des développements importants en 2020 grâce aux solutions basées sur l’IA. De nombreuses entreprises et institutions publiques ont commencé à déployer des chatbots alimentés par l’IA, afin de répondre aux questions des visiteurs sur leurs services en ligne. Pour soutenir ces acteurs, les géants de la technologie développent des agents virtuels (avec un visage et une personnalité) chargés de mener des conversations engageantes avec les clients.

Les assistants vocaux devraient également être largement adoptés par les consommateurs. Les ventes mondiales de haut-parleurs intelligents devraient ainsi représenter 215 millions d’unités d’ici 2025. Des géants comme Sony, Hisense et TiVo ont dévoilé des téléviseurs pouvant être contrôlés par la voix. Des fabricants d’appareils électroménagers tels que Delta, Whirlpool et LG ont également ajouté les compétences d’Alexa en matière de reconnaissance vocale pour un usage dans l’environnement de la maison.

Les assistants vocaux pourraient rapidement s'imposer

Vente de haut-parleurs intelligents par région

Source : IDATE DigiWorld, based on Kagan

Pour accéder à l'intégralité des contenus,

merci de vous identifier ou de créer votre compte.

Se connecter

Votre accès vous donne droit à la version en ligne pour un accès à la totalité des contenus interactifs (chiffres clés, infographies, points de vues d’experts) disponibles sur tous vos supports : tablette, ordinateur, smartphone.

S'inscrire

Mot de passe oublié

Vous avez oublié votre mot de passe ?

Indiquez votre email pour recevoir le lien de réinitialisation.