Numérique en Russie

Le troisième modèle pour le numérique ?

par Nikita VLASOV

Le marché numérique russe n'a pas encore connu la même croissance rapide que celle du marché chinois ou des autres économies développées, et reste assez modeste en valeur. Néanmoins, la Russie possède un écosystème numérique unique avec des acteurs locaux forts ; elle devrait connaître une croissance considérable des services Internet au cours des prochaines années.

En retard sur les marchés numériques, en avance sur la fibre optique

La Russie est globalement en retard dans le secteur du numérique par rapport aux pays développés, et se trouve même parfois derrière les autres économies émergentes comme le Brésil. La télévision/vidéo, la 4G, le M2M cellulaire (à l’exception des voitures connectées) et les services Internet font partie des points faibles de la Russie numérique d’aujourd’hui.

Le pays figure néanmoins parmi les leaders dans la mise en œuvre de certaines technologies comme le FTTH et le FTTB. Avec 22 millions de foyers abonnés fin 2019, la Russie représente à elle seule 29 % des abonnés FTTH/B d’Europe. Le taux de couverture de la fibre est de 85 % des foyers.

La Russie, leader européen de la fibre

Classement des 10 premiers pays européens en nombre d'abonnés FTTH/B

Source : IDATE DigiWorld in "FTTx markets in Europe"

Les acteurs locaux OTT qui surpassent les géants mondiaux

Les marchés numériques russes sont marqués par une position forte des acteurs locaux et un écosystème OTT local avancé, ce qui est rare pour les grands pays. Et, contrairement à la Chine où l’accès à certains marchés est fermé à certaines grandes entreprises internationales, la législation russe autorise les acteurs OTT américains, chinois ou autres, à opérer à l’intérieur du pays, tant qu’ils respectent les lois fédérales.

L’exemple le plus marquant est celui du secteur de la recherche sur Internet, avec Yandex, considéré comme le “Google russe”. Un développement similaire a été poursuivi par une autre entreprise numérique, Mail.ru (propriétaire du réseau social Vkontakte), bâtie à l’origine sur le modèle Facebook, mais adaptée ensuite aux besoins spécifiques de ses utilisateurs russes.

Yandex, un acteur dominant sur le marché russe malgré la présence de Google

Évolution des parts de marché des principaux moteurs de recherche en Russie

Source : Yandex.Radar

La Russie numérique : entre l’Europe et la Chine

Sur les marchés du numérique, la Russie se situe dans une position intermédiaire, entre l’approche européenne d’ouverture aux acteurs internationaux et le modèle chinois. Le pays développe son propre écosystème numérique, avec des barrières traditionnelles à l’entrée, tout en restant ouvert aux entreprises étrangères (notamment les entreprises américaines et chinoises) qui dominent certains marchés comme celui de l’e-commerce. Néanmoins, des mesures de protectionnisme se renforcent de plus en plus dans le pays. La loi russe, dite “de l’Internet souverain”, exemple récent de législation protectionniste dans le pays, a pour objectif de permettre au gouvernement d’effectuer un contrôle centralisé de l’Internet, au travers d’équipements installés sur les réseaux des quatre opérateurs télécoms russes.

La Russie, une position intermédiaire entre l’approche européenne d'ouverture et le modèle chinois

Trois modèles de marché numérique

schema
Source : IDATE DigiWorld

Sberbank : un acteur du monde bancaire pionnier dans le numérique

Un nouvel acteur du numérique se développe en Russie, depuis que la plus grande banque russe Sberbank a annoncé en 2014 le lancement d’une nouvelle division liée aux services numériques. Fin 2019, Sberbank comptait près de 40 projets non bancaires dans son écosystème. Ces projets couvrent l’e-commerce, le streaming vidéo, la livraison de nourriture et de repas, une plateforme de taxi, un service de prise de rendez-vous médicaux…

En mai 2019, le président de Sberbank, German Gref, confirmait que la banque avait déjà investi environ 1 milliard USD (soit 3 % du bénéfice net de la banque) pour le développement de ces activités non bancaires, au cours des trois dernières années. La plupart des projets numériques de la banque se traduisent par la création de coentreprises avec les principales sociétés Internet de Russie, telles que Mail.ru (pour la plateforme de taxi en ligne Citimobil) et Yandex (pour la place de marché Beru).

Pour accéder à l'intégralité des contenus,

merci de vous identifier ou de créer votre compte.

Se connecter

Votre accès vous donne droit à la version en ligne pour un accès à la totalité des contenus interactifs (chiffres clés, infographies, points de vues d’experts) disponibles sur tous vos supports : tablette, ordinateur, smartphone.

S'inscrire

Mot de passe oublié

Vous avez oublié votre mot de passe ?

Indiquez votre email pour recevoir le lien de réinitialisation.