Numérique en Chine

La numérisation booste l'économie chinoise

par Weiqi HAN

Au cours des dernières années, le secteur télécom a connu un développement particulièrement rapide et la numérisation dans certains secteurs a déjà atteint un niveau avancé, en particulier dans les secteurs de l’e-commerce et de la FinTech. Les entreprises technologiques chinoises abordent avec enthousiasme la transition numérique, et le soutien du gouvernement aide le pays à atteindre ses objectifs dans ce domaine.

Une économie numérique en plein essor

L’adoption rapide des technologies numériques joue un rôle clé dans l’accélération de la croissance de l’économie chinoise. L’IDATE DigiWorld estime que le marché numérique chinois atteindra 558 milliards EUR en 2023 (+9,3 % par an en moyenne entre 2018 et 2023). Le secteur télécom, avec 142 milliards EUR en 2018, est le plus gros contributeur ; il atteindra 155 milliards EUR en 2023 (+1,8 % par an en moyenne). Le marché des services Internet devrait totaliser 223 milliards EUR en 2023 (+16 % par an). Le secteur des services et logiciels informatiques et celui des services de contenus sont encore en cours de développement. Avec 854 millions d’internautes à fin juin 2019 (61 % de la population), la Chine est le pays ayant le plus grand nombre d’utilisateurs Internet au monde. Selon la CAICT, l’économie numérique comptait pour environ 35 % du PIB de la Chine en 2018 ; elle devrait atteindre 40 % en 2020.

Le marché des services Internet triple en six ans !

Évolution du marché des services numériques en Chine, par segment

Source : IDATE DigiWorld

Les acteurs chinois, seuls capables de rivaliser avec les acteurs nord-américains

Au cours de la dernière décennie, les trois grands opérateurs télécoms nationaux ont collaboré étroitement avec les fabricants d’équipements télécoms, notamment Huawei et ZTE, pour accélérer le rythme de construction du réseau national. L’évolution rapide de l’infrastructure du réseau favorise le développement des services numériques. L’écosystème numérique de la Chine se développe plus rapidement que celui d’autres pays. Les BAT (Baidu, Alibaba, Tencent) en sont toujours les piliers, mais d’autres nouveaux géants de la Tech, les TMD (Toutiao, Meituan-Dianping, Didi Chuxing), ont commencé à s’imposer en offrant des services verticaux différenciés. Parallèlement, le marché des smartphones est en plein essor, les marques locales (Oppo, Vivo, Xiaomi) ayant dépassé les marques étrangères sur le marché intérieur. Cependant, les restrictions limitant l’entrée des investisseurs étrangers sur le marché chinois sont toujours présentes, même si elles se détendent un peu.

Les acteurs majeurs chinois prennent de l'ampleur

Les entreprises chinoises du numérique dans le classement des 500 plus grandes entreprises mondiales

Source : Fortune Global 500

Initiatives et plans nationaux en soutien à l’innovation technologique

Le gouvernement chinois, conscient de l’impact des technologies numériques sur la croissance économique du pays, joue un rôle actif dans la construction d’une infrastructure de réseaux d’envergure mondiale. Depuis le 13e plan quinquennal en 2016, il a ainsi lancé une série d’initiatives économiques nationales et alimenté des fonds publics pour promouvoir le développement des technologies innovantes, telles que l’IA, l’IoT, la 5G, le big data et la blockchain. En 2018, le gouvernement a injecté 870 millions RMB (111 millions EUR) répartis sur 39 projets d’IA.

Après le lancement de la 5G en Chine en novembre 2019, le gouvernement a annoncé un investissement de 411 milliards USD, entre 2020 et 2030, pour déployer des réseaux télécoms 5G.

L'IA et l'IoT au cœur des investissements du gouvernement chinois

Principales initiatives du gouvernement chinois dans le secteur numérique

schema
Source : IDATE DigiWorld in "Digital China"

Un système de crédit social alimenté par l’innovation numérique

L’initiative de crédit social, lancée en 2014, devrait être mise en œuvre à l’échelle nationale d’ici 2020. L’objectif principal est la mise en place d’un système de notation central pour évaluer la réputation économique et sociale des citoyens et des entreprises, grâce aux technologies émergentes, telles que la reconnaissance faciale et le big data. Il n’existe toujours pas de base de données nationale, mais plusieurs projets pilotes ont été lancés par certaines entités gouvernementales locales, en collaboration avec des entreprises (Alibaba, Tencent…), pour mettre en œuvre le système de crédit social dans certains domaines clés. Alibaba a ainsi lancé le « crédit sésame » en 2015 pour évaluer les comportements de ses clients en matière de crédit à la consommation. D’autres projets devraient voir le jour dans les prochaines années. D’importants efforts sont encore nécessaires pour adapter le nouveau système à celui déjà en place, protéger les informations personnelles et résoudre divers problèmes techniques.

Pour accéder à l'intégralité des contenus,

merci de vous identifier ou de créer votre compte.

Se connecter

Votre accès vous donne droit à la version en ligne pour un accès à la totalité des contenus interactifs (chiffres clés, infographies, points de vues d’experts) disponibles sur tous vos supports : tablette, ordinateur, smartphone.

S'inscrire

Mot de passe oublié

Vous avez oublié votre mot de passe ?

Indiquez votre email pour recevoir le lien de réinitialisation.