Bâtiments intelligents

Une approche globale pour briser les silos

par Nikita VLASOV

Le secteur du bâtiment est considéré comme l’un des principaux secteurs à profiter de la numérisation. L'utilisation des nouvelles technologies est très répandue et couvre les processus de construction, d'exploitation et de gestion immobilière. L’IDATE DigiWorld estime un marché en croissance qui passera de 98 millions d’objets en 2019 à plus de 174 millions en 2023.

En phase de tests aujourd’hui, mais avec un fort potentiel de marché

L’accent dans le smart building est mis sur les bâtiments tertiaires, notamment les commerces, l’immobilier commercial, les bâtiments publics et les lieux d’accueil, à l’exception des bâtiments résidentiels. Les principaux sous-segments du marché sont les systèmes de chauffage, ventilation et climatisation (CVC), de sécurité et les ascenseurs connectés.

Cependant, l’ascenseur connecté est le seul élément du bâtiment intelligent qui bénéficie d’une large adoption. Aujourd’hui, la majorité des déploiements concernent principalement la démonstration de technologies destinées aux grands bâtiments – les bureaux commerciaux et les structures d’accueil – et les grands sites.

Dans les années à venir, le bâtiment intelligent va se généraliser, les prix baissant et les problèmes d’interopérabilité enfin résolus.

L'ascenseur connecté, seul élément du bâtiment intelligent bénéficiant d’une large adoption

Marché mondial du smart building (CVC, ascenseurs connectés et systèmes de sécurité) par région

Source : IDATE DigiWorld in "Smart buildings"

Un écosystème fragmenté dominé par les principaux acteurs établis

Les acteurs établis sur le marché du bâtiment intelligent sont, à l’origine, des fournisseurs de systèmes d’automatisation, ciblant souvent les grandes entreprises avec qui ils ont déjà une relation de longue date. Ils bénéficient donc de l’absence de barrières à l’entrée sur le marché des bâtiments intelligents.

Les nouveaux entrants, principalement les start-up, ont tendance à ne couvrir qu’un élément de base devant être intégré dans une solution plus vaste.

Le marché des bâtiments intelligents présente aujourd’hui un écosystème fragmenté, avec des acteurs établis et une multitude de jeunes entreprises. Les fournisseurs de systèmes de construction établis ont évolué pour fournir des solutions du bâtiment connecté, avec un objectif d’intégration de tous les sous-segments. Les start-up font également leur entrée sur le marché et proposent principalement des solutions logicielles.

Un écosystème du bâtiment intelligent fragmenté, peuplé d’acteurs établis

Acteurs clés du marché du smart building

schema
Source : IDATE DigiWorld in "Smart buildings"

Le confort des occupants, un enjeu majeur du bâtiment intelligent

L’objectif essentiel du bâtiment intelligent est de fournir des services aux occupants, notamment en améliorant le confort et la sécurité, afin de le rendre attractif pour l’exploitation et l’occupation, dans l’optique d’une augmentation de la valeur immobilière.

Grâce aux nouvelles technologies, la prolifération de solutions existantes, aujourd’hui regroupées dans le bâtiment intelligent, répond à de nombreuses priorités : gestion de l’efficacité énergétique, amélioration de la sécurité, développement de la connectivité dans les bâtiments et maintenance du bâtiment. Les solutions conviennent désormais à tous les types de bâtiments, des PME aux grands projets de construction.

Aujourd’hui, la plupart des solutions pour les bâtiments intelligents sont concentrées sur un seul axe – souvent l’efficacité énergétique – plus que sur une approche globale.

Les services aux occupants, priorité du smart building

Classement des axes prioritaires de développement du smart building

Source : IDATE DigiWorld in "Smart buildings"

Les “vrais” bâtiments intelligents

Il existe différents niveaux de bâtiments intelligents, intégrant la plupart des systèmes du bâtiment autour d’une même plateforme convergente. Cependant, il n’existe aujourd’hui que quelques exemples de « vrais » bâtiments intelligents, dotés de plusieurs technologies numériques interopérables.

L’un des exemples les plus remarquables est l’immeuble de bureaux intelligents “The Edge” à Amsterdam. Schneider alimente sa plateforme de gestion et Philips le système d’éclairage intelligent. Le bâtiment est alimenté par plus de 28 000 capteurs qui collectent des données, réinjectées en temps réel dans le système de gestion des services du bâtiment.

Une application mobile destinée aux employés détecte leur présence réelle dans le bâtiment. Elle permet de contrôler les horaires des employés, d’attribuer des places de parking ainsi qu’un espace de travail, en fonction des déplacements de chaque personne, de ses préférences en termes de réglages de température et de luminosité.

Pour accéder à l'intégralité des contenus,

merci de vous identifier ou de créer votre compte.

Se connecter

Votre accès vous donne droit à la version en ligne pour un accès à la totalité des contenus interactifs (chiffres clés, infographies, points de vues d’experts) disponibles sur tous vos supports : tablette, ordinateur, smartphone.

S'inscrire

Mot de passe oublié

Vous avez oublié votre mot de passe ?

Indiquez votre email pour recevoir le lien de réinitialisation.