Télévision

Le dynamisme de l’OTT impacte marchés et acteurs

par Jacques BAJON

Le secteur de la télévision doit plus que jamais s’adapter à la transition du marché vers l’OTT. Les secteurs de la télévision à péage et en clair sont tous deux impactés. Les services OTT ont été lancés. La course à la vitesse et à la taille critique a démarré, face à la concurrence des géants de l’Internet et aux lancements de services mondiaux des majors américaines.

Un marché de la télévision au ralenti

Les réseaux traditionnels d’accès à la télévision – terrestre et câble – continuent de perdre du terrain (respectivement -2,9 % et -0,8 % de foyers équipés entre 2018 et 2019), au profit du satellite (+1,1 %) dans l’hémisphère sud, de l’IPTV (+10,8 %) dans l’hémisphère nord. Le nombre d’abonnés TV est sous tension sur les marchés matures. Le temps d’écoute de la télévision linéaire est tendanciellement en baisse (-18 minutes par jour dans le monde entre 2014 et 2018).

Les recettes TV continuent de progresser mais à un rythme ralenti. Alors qu’aux États-Unis le marché est déjà en repli depuis cinq ans, les principaux marchés européens montrent à leur tour des signes d’essoufflement.

D’ici 2023, le marché de la télévision à péage devrait se retourner pour descendre en dessous de son niveau de 2019. De leur côté, les recettes publicitaires devraient afficher une croissance moyenne de 1,4 % par an.

Les revenus TV ne progressent plus que faiblement à l’échelle mondiale

Évolution des recettes TV par source de revenus, 2015-2023

Source : IDATE DigiWorld in "World TV and video market"

Une concentration du secteur menée par les acteurs américains

Les opérations de fusion entre acteurs majeurs des médias (production, édition, distribution) se sont développées, tout particulièrement aux États-Unis où sont déjà concentrés les plus importants groupes audiovisuels. À lui seul, Comcast, qui intègre également le groupe Sky, représente 21 % du chiffre d’affaires réalisé par les vingt leaders mondiaux.

L’évolution des usages pousse en effet les acteurs traditionnels à augmenter leur pouvoir de marché, en particulier en remontant vers la production de contenus et la détention des droits.

L’industrie européenne apparaît trop morcelée pour pouvoir lutter. À défaut de conduire des opérations similaires, les acteurs européens réagissent en multipliant les accords à l’échelle nationale (cf. BritBox, Salto, LovesTV, 7TV, Stievie) ou internationale (cf. European Broadcaster Exchange, l’Alliance ou Nordic 12).

L’hégémonie des acteurs américains se poursuit

Classement des 20 premiers groupes audiovisuels mondiaux selon leur chiffre d’affaires en 2018

* Fiscal year ending on 30 Mars 2019
** Fiscal year 2017
Source : IDATE DigiWorld in "World TV and video market"

Les évolutions autour de la vidéo OTT à suivre

La stratégie des acteurs de la télévision sera déterminante : dans le secteur à péage premium avec les offres low-cost, dans le secteur de la TV en clair avec le développement des partenariats OTT à l’échelle nationale ou pan-régionale. Le lancement des offres de SVOD de Disney, WarnerMedia et NBCUniversal sera également structurant. Dans le domaine du sport, DAZN, le “Netflix du sport”, a pour ambition d’étendre sa présence de 9 à 20 pays en 2022.

Les velléités des géants de l’Internet en matière de production et de distribution de contenus vidéo seront également à suivre. Netflix aurait investi 15 milliards USD en production originale et achats de droits en 2019, Amazon, 6 milliards USD, chacun à destination d’une base d’environ 100 millions d’abonnés payants à fin 2019. Apple devrait également consacrer 6 milliards USD dans les contenus pour sa plateforme Apple TV+ dès la première année.

L’OTT tire la croissance du secteur audiovisuel

Évolution des recettes de la TV linéaire et de l'OTT, 2015-2023

Source : IDATE DigiWorld in "World TV and video market"

Groupes médias, géants Internet, opérateurs télécoms, la bataille de la SVOD

Les recettes vidéo OTT sont en plein essor (+19,3 % en 2019), tirées par le succès de la SVOD et des plateformes vidéo gratuites financées par la publicité. Le marché de l’OTT devrait poursuivre sa croissance pour représenter le quart de l’ensemble du marché audiovisuel en 2023, contre 17,6 % en 2019.

OTT is driving growth in the TV/video market

25% OTT’s share of total TV/video

Netflix et Amazon Prime Video s’imposent quasiment partout comme les leaders de la SVOD. Si les offres des groupes TV locaux complètent généralement le podium, elles restent à la peine. Le lancement à l’échelle mondiale des offres de Disney et de WarnerMedia pourrait néanmoins bouleverser l’ordre établi dans les prochaines années. La dynamique de ce secteur intéresse les leaders des médias traditionnels, mais également de l’Internet et des télécoms. S’ils ont des objectifs différents, leur trajectoire est commune, saisir le levier de l’OTT.

Concurrence sur le marché de la SVOD

Les groupes médias, Internet, télécoms ont des objectifs différents

schema
Source : IDATE DigiWorld in "Pay-TV markets and players"

Pour accéder à l'intégralité des contenus,

merci de vous identifier ou de créer votre compte.

Se connecter

Votre accès vous donne droit à la version en ligne pour un accès à la totalité des contenus interactifs (chiffres clés, infographies, points de vues d’experts) disponibles sur tous vos supports : tablette, ordinateur, smartphone.

S'inscrire

Mot de passe oublié

Vous avez oublié votre mot de passe ?

Indiquez votre email pour recevoir le lien de réinitialisation.