Virtualisation

Au cœur de la transformation des opérateurs télécoms

par Tiana RAMAHANDRY

La virtualisation se présente comme un des éléments majeurs pour les opérateurs télécoms permettant de créer de nouvelles opportunités. Paradigme disruptif, la virtualisation introduit de la flexibilité et de l’agilité aux architectures réseaux nécessaires pour stimuler la création de nouveaux modèles économiques.

La virtualisation devrait connaître une forte croissance d’ici 5 ans

Les opérateurs télécoms sont de plus en plus nombreux à intégrer la virtualisation au sein de leur réseau, dans le cadre de leur stratégie de transformation. Le marché du SDN et du NFV, les deux principales composantes de la virtualisation, devrait atteindre 40 milliards EUR d’ici 2023, avec un taux de croissance annuel moyen de 17 % à partir de 2019. La majeure partie de ce marché est générée par les fournisseurs de cloud et les entreprises, mais la part des opérateurs va continuer à augmenter et, dans l’attente d’un engagement plus fort dans la virtualisation, cette part devrait atteindre 21 % d’ici 2023.

Un marché de la virtualisation en croissance

Évolution du marché mondial de la virtualisation par région

Source : IDATE DigiWorld in "Network virtualisation to 5G slicing"

Les opérateurs télécoms restent sur une implémentation prudente de la virtualisation

La virtualisation des réseaux est un sujet qui anime l’ensemble des acteurs de l’industrie des télécoms et de l’IT. Du côté des opérateurs, l’IDATE DigiWorld comptabilise en 2019 plus de 50 acteurs ayant implémenté la virtualisation (contre 6 en 2016), et recense 180 projets de virtualisation pour les opérateurs, dont les deux tiers sont des déploiements réels. Néanmoins, l’approche globale des opérateurs reste prudente avec trois stratégies :

  • La virtualisation du réseau, dans le cadre d’une transformation plus globale, à l’instar de Telenor et Swisscom ;
  • La virtualisation des services réseau adressant le marché des entreprises, avec des offres de type SD-WAN comme PCCW, Tata ou encore BT ;
  • La virtualisation à la fois du réseau et des services, avec AT&T qui présente le plan le plus agressif avec l’objectif de virtualiser 70 % des fonctions de son réseau pour 2020.

Les opérateurs majeurs sont impliqués sur la virtualisation, avec AT&T en tête

Positionnement des opérateurs télécoms en termes de virtualisation des réseaux

schema
Source : IDATE DigiWorld in "Network virtualisation to 5G slicing"

La virtualisation permet aux opérateurs télécoms de répondre aux promesses de la 5G

La virtualisation ouvre les portes à de nouveaux modèles économiques aux opérateurs, grâce à une infrastructure réseau orientée logicielle, offrant notamment une capacité de flexibilité. Dans le cadre de la 5G, la virtualisation est un élément clé pour implémenter le network slicing, concept permettant d’allouer les ressources nécessaires à un type de services, en fonction de ses besoins de performance (latence, débit, capacité) via la création de réseaux virtuels sur un même réseau physique. Notamment tiré par les besoins de l’IoT, ce nouveau modèle économique est actuellement exploré par une vingtaine d’opérateurs, à travers de nombreuses expérimentations, sur des cas d’utilisation dans les secteurs de l’industrie et de l’automobile, en particulier. En effet, de fortes attentes se trouvent autour du network slicing, et donc de la virtualisation, pour fournir les performances attendues de la 5G.

Les opérateurs explorent le potentiel du network slicing à travers de multiples expérimentations

Répartition des expérimentations de network slicing par cas d'utilisation

Source : IDATE DigiWorld in "Network virtualisation to 5G slicing"

Le SD-WAN est l’application première de la virtualisation

La capacité de gestion des ressources à la demande, offerte par la virtualisation, permet l’implémentation de services à valeur ajoutée personnalisés, configurables à la volée. Un exemple est le SD-WAN, pouvant interconnecter différents sites d’une entreprise avec la connectivité de son choix via Internet, alternative plus flexible et plus économique que les liaisons actuellement offertes comme le MPLS. L’offre de SD-WAN a gagné en popularité auprès des opérateurs télécoms. Selon l’IDATE DigiWorld, en 2019, plus d’une trentaine d’opérateurs proposaient l’offre, contre 4 en 2016, BT, China Mobile, Telstra et Verizon figurant parmi les pionniers.

Les opérateurs télécoms en Asie/Pacifique et en Europe sont les leaders sur le SD-WAN

Répartition géographique des déploiements de SD-WAN en 2019

Source : IDATE DigiWorld in "Network virtualisation to 5G slicing"

Pour accéder à l'intégralité des contenus,

merci de vous identifier ou de créer votre compte.

Se connecter

Votre accès vous donne droit à la version en ligne pour un accès à la totalité des contenus interactifs (chiffres clés, infographies, points de vues d’experts) disponibles sur tous vos supports : tablette, ordinateur, smartphone.

S'inscrire

Mot de passe oublié

Vous avez oublié votre mot de passe ?

Indiquez votre email pour recevoir le lien de réinitialisation.