5G

Lancée en 2019, la 5G s’affiche comme une technologie de rupture

par Carole MANERO

La 5G est au cœur de tous les débats actuels. Elle s’affirme comme un vecteur d’innovation inédit dans l’industrie et les services. Elle promet un saut de performance et des applications nouvelles. Les lancements se sont multipliés en 2019 sur tous les continents.

Rupture technologique, enjeu de souveraineté, la 5G a pris son essor dès 2018

Enjeu industriel majeur, la 5G est au cœur de nombreux débats, technologiques, mais aussi économiques, industriels, géopolitiques, sociétaux et environnementaux.

L’opérateur finlandais Elisa a, le premier, allumé son réseau 5G dès juin 2018. Les opérateurs nord-américains ont pris le relais avec des services 5G, mobiles ou avec un accès radio fixe. Les trois opérateurs sud-coréens ont lancé leurs services 5G fin décembre 2018, d’abord pour les clients professionnels, puis, en avril 2019, pour les clients finaux. Au 2e semestre 2019, les opérateurs européens ont commencé à proposer des services 5G mobiles, le Royaume-Uni devenant le premier pays européen totalement 5G dès le mois d’août. Les opérateurs européens encore non lancés en 2019 devraient également le faire et satisfaire le 5G Action Plan de la Commission européenne. Selon l’IDATE DigiWorld, 1,7 milliard de cartes SIM 5G devraient être enregistrées à la fin 2025, dont plus de 60 % en Asie, l’effet volume de la Chine et de l’Inde jouant à plein.

5G connections will increase significantly by 2025

+1.7 billion subscriptions in 2025

Les lancements de la 5G se sont multipliés en 2019

Lancements des services 5G dans le monde

schema
Source : IDATE DigiWorld in "5G Observatory"

L’arrivée de nouveaux acteurs et la création de nouvelles chaînes de valeur

Avec la 5G, la chaîne de valeur traditionnelle de la téléphonie mobile devrait être perturbée. Le savoir-faire et l’expertise des opérateurs télécoms traditionnels déjà actifs dans la 4G sont attendus pour la 5G, qui reste une technologie cellulaire. Pour autant, la 5G présente des caractéristiques techniques inédites dont vont s’emparer les acteurs de la chaîne de valeur pour innover et créer de nouveaux services et usages associés. Elle va aussi favoriser l’éclosion de nouveaux écosystèmes avec de nouveaux cas d’usages qui pourront intégrer IA, IoT, réalité virtuelle ou augmentée.

En Allemagne, le régulateur a réservé des fréquences à des industriels pour la gestion de sites par exemple. La France s’apprête à faire de même.

Les incertitudes qui pèsent sur les opérateurs télécoms traditionnels sont nombreuses, comme le nécessaire partage de la valeur qui résultera de la déstructuration de la chaîne de valeur et de l’arrivée d’acteurs nouveaux.

La 5G fait apparaître de nouveaux acteurs dans la chaîne de valeur

Chaîne de valeur traditionnelle et chaîne de valeur de la 5G

schema
Source : IDATE DigiWorld

Les allocations de spectre 5G à la traîne en Europe

Le spectre hertzien est une ressource rare et précieuse. L’explosion de la demande de données mobiles pousse à une allocation et une utilisation juste et efficace par la 5G. Les procédures d’attribution de spectre 5G ont fait l’actualité ces derniers mois en Europe et dans le reste du monde. Pour autant, par rapport aux États-Unis ou à la Corée du sud, les attributions de spectre sont à la traîne dans chacune des bandes de fréquences identifiées pour la 5G dans la région. C’est dans les fréquences centimétriques et millimétriques, au-delà de 15 GHz, que le retard est le plus significatif. L’Italie est le seul État membre à avoir alloué des fréquences dans la bande 26 GHz avant le début 2020. Dans les fréquences intermédiaires, plusieurs pays européens ont attribué du spectre à la 5G. Certains marchés mobiles majeurs n’ont néanmoins pas encore lancé le processus, ce qui à l’évidence pourrait freiner le développement de la 5G, accentuer le retard de la région dans les lancements de services et avoir un impact sur toute l’industrie régionale ou nationale.

Les États-Unis et la Corée du Sud sont en avance sur les attributions de spectre pour la 5G

Allocation de spectre par bande de fréquences dans le monde

schema
Source : IDATE DigiWorld

Rakuten Mobile, de MVNO à opérateur 5G virtualisé

Entre 2014 et 2018, la société Rakuten Mobile s’est imposée comme MVNO low-cost, alternative financièrement intéressante aux trois opérateurs mobiles japonais en place. Début 2018, Rakuten reçoit des fréquences 4G du ministère japonais et devient officiellement le quatrième opérateur japonais, avec tout un réseau à construire ex nihilo. La société annonce vouloir achever la construction du réseau en octobre 2019, c’est-à-dire 18 mois après l’octroi des fréquences mobiles, et en faire un réseau 4G prêt pour la 5G entièrement virtualisé et cloud native. Cette infrastructure totalement virtualisée, programmable et entièrement automatisée, devrait lui permettre de réaliser des économies importantes, d’envisager l’augmentation des capacités et le passage en 5G avec sérénité. Ce dernier ne devrait nécessiter qu’une simple mise à jour.

L'architecture de Rakuten est entièrement virtualisée

Architecture du réseau mobile de Rakuten

schema
Source : Rakuten

Pour accéder à l'intégralité des contenus,

merci de vous identifier ou de créer votre compte.

Se connecter

Votre accès vous donne droit à la version en ligne pour un accès à la totalité des contenus interactifs (chiffres clés, infographies, points de vues d’experts) disponibles sur tous vos supports : tablette, ordinateur, smartphone.

S'inscrire

Mot de passe oublié

Vous avez oublié votre mot de passe ?

Indiquez votre email pour recevoir le lien de réinitialisation.