La course vers la 5G

Au cœur d’une compétition industrielle et internationale, la 5G se concrétise à vive allure en 2018. Les tests récents valident les promesses et ouvrent de nouvelles perspectives. La publication des premières spécifications et les premières expérimentations à résonance mondiale vont lui donner un nouveau coup d’accélérateur.

L’enjeu industriel majeur de la 5G

Présentée comme une technologie de rupture, la 5G constitue un enjeu majeur de développement et d’innovation dans un monde de plus en plus connecté, et mobilise de fait des acteurs très variés (organismes de normalisation, régulateurs, équipementiers, opérateurs). Elle implique aussi des acteurs de grands verticaux industriels, attirés par les changements de paradigme de production promis par la 5G.

Des initiatives régionales

Dès 2014-2015, des initiatives régionales ont été lancées pour favoriser le déploiement d’une technologie homogène et harmonieuse au niveau mondial. Le 5G-PPP porte les ambitions de l’Europe au travers de ses 40 projets (19 en phase 1 et 21 en phase 2), le 5G Forum celles de la Corée du Sud, le 5G Mobile Forum celles du Japon, 5G Americas celles des Amériques, tandis que l’IMT-2020 (5G) Promotion Group concentre les efforts de la Chine.

Dans l’attente d’une standardisation complète, les tests 5G sont légion

En 2016 et plus largement en 2017, la course aux tests 5G a été lancée. Les différentes briques techniques de cette nouvelle technologie ont fait l’objet de nombreuses expérimentations, impliquant principalement des opérateurs et des équipementiers. En Europe comme aux États-Unis et en Asie, ces premiers tests à résonance internationale ont été concluants, jusqu’à obtenir des vitesses de téléchargement supérieures à 10 Gbps (voire 70 Gbps dans certains cas) en utilisant des fréquences centimétriques (3 à 30 GHz) ou millimétriques (au-delà de 30 GHz). De nouvelles applications ont également été testées avec le concours d’acteurs industriels de l’automobile, de la santé ou des médias. Enfin, des villes ont été sélectionnées pour accueillir des premières expérimentations grandeur nature. Pyeongchang, en Corée du Sud, qui a accueilli les Jeux Olympiques d’hiver 2018, est la première de ces villes.

La standardisation 5G Standalone accélère les développements technologiques

Une autre étape cruciale a été franchie à la toute fin de l’année 2017 avec la publication par le 3GPP des spécifications finales de la 5G NR (New Radio) Non-Standalone, une version de transition entre LTE et 5G. Complétées par la version Standalone au cours de l’été 2018, ces spécifications ont donné immédiatement un sérieux coup d’accélérateur à la technologie. Les tout premiers services de 5G mobile (à distinguer des services de 5G fixe-mobile à partir d’un hotspot), après avoir vu le jour en fin d’année 2018 aux États-Unis, devraient se déployer plus largement en 2020.

 
Une génération par décennie
1980-2020 : 40 ans de générations de réseaux mobiles
Source: IDATE DigiWorld in ''From LTE to 5G''
 
''Softwarisation'' du réseau et bandes de fréquences très hautes
Les composantes technologiques de la 5G
Source: IDATE DigiWorld in ''From LTE to 5G''